Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

livres1 Derrière ce mot issu du grec « kakemphatos » ( malsonnant), se dissimule une figure de style née de la rencontre de sons phonétiquement proches  dont l’association est saugrenue ou choquante à l'oreille.

Ce rapprochement, débouchant sur un énoncé drôle, conçu parfois de manière involontaire donne naissance à un jeu de mots voire une sorte de calembour,quelquefois étonnant, détonnant ou ridicule,  basé sur l'homophonie.

Quelques exemples péchés ici ou là :

J' aime manger épicé

Il faut qu' on fasse face ».

Et le désir s' accroît quand l' effet se recule... (P. Corneille)

- "Je veux et j' exige trois petites truites cuites et trois petites truites crues"

- "Tes laitues naissent-elles ? Si tes laitues naissent, mes laitues naîtront."

- "Il sortit de la vie comme un vieillard en sort." (Victor Hugo)

- "Ceux-ci sont..."

- "Je ne dors bien que dans ce lit-là."

"Dieu est un étrange berger, qui attend de ses agneaux qu' ils soient dévots."

etc.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rebecca G. 28/11/2015 18:36

Je connaissais ces calembours mais pas leur noms... Bonne soirée, Pol!