Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

Mon seul rival international c'est Tintin claironnait en son temps feu notre Général de Gaulle.

En relisant des entretiens entre de Gaulle et son ministre de la culture André Malraux, je viens de comprendre la source principale de l'inspiration de l’ineffable Trump qui se rapproche de plus en plus de sa propre caricature au fil de sa mandature et des événements, il pêche ses dialogues monologues et ses vérités alternatives dans tous les albums de Tintin. Malheureusement pour son pays et accessoirement pour la bonne rotation de l’univers, il est encore président de l’une des plus grandes puissances mondiale et possède quelques sérieuses chances de le rester en novembre prochain.

 La preuve de ce plagiat éhonté en quelques exemples choisis dans différents albums:

Tintin en Amérique: -Nom d'un calumet ! Je ne parviens plus à me rappeler l'endroit où l'on a enterré la hache de guerre, lors de la dernière paix !

-Prends garde Chicago, nous voici!

-Monsieur Tintin ! Monsieur Tintin ! Ecoutez-moi ! Laissez-moi vous convertir à la nouvelle religion néo-judéo-bouddho-islamo-américaine, dont les dividendes sont les plus élevés in the world !

l'ile noire : -Vous voyez qu'un Browning bien chargé est le commencement de la sagesse.

 

Le Trésor du Pharaon :-Vous regretterez un jour de vous être mis en travers de mon chemin, sachez que mon nom est...

Le crabe aux pinces d’or :“VENGEANCE ! VENGEANCE ! VENGEANCE ! VENGEANCE ! Canailles !… Emplâtres !… Va-nu-pieds !… Troglodytes !… Tchouck-tchouk-nougat !…”

On a marché sur la lune :-Dire que nous foulons ce sol de la lune où jamais la main de l'homme n'a mis le pied.

 

Objectif lune :-“Ha ! ha ! ha !... Il commence à grésiller sérieusement du trolley, ce pauvre !...”

Le Temple du Soleil :-Moi aussi, je le jure : jamais je n'accepterai de tourner dans un autre film, même si Hollywood me faisait un pont d'or. Vous avez ma parole.

L’affaire Tournesol :  -j'ai toutes les assurances possibles et imaginables...Oui, toutes !...Je suis assuré sur la vie, contre les accidents, contre la grêle, la pluie, les inondations, les raz-de-marée, les tornades ; contre le choléra, la grippe et le coryza ; contre les mites, les termites et les sauterelles...Toutes, je vous dis !...La seule assurance qui me manque, c'est une assurance contre les casse-pieds !"  


Basé sur des dialogues réels puisés dans les albums de Tintin par Georges Rémi dit Hergé. Vous voyez comme il est simple de comprendre la politique internationale.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article