Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

Si les bonnes nouvelles côté épidémie se poursuivent, les premières vagues de transhumance estivale ne tarderont pas à surgir. Car, peut-être plus encore que les autres années aux mêmes époques, les routes françaises vont être obstruées chaque fin de semaine. Les pollueurs touristes frustrés qui ne peuvent pas cette année s'envoler à tire-d'ailes vont soudainement rester à quai pour découvrir nos belles contrées. Dommage pour leur petit ego et tant mieux pour la planète, ce n'est pas en 2020 qu'ils pourront tenter d'éblouir la galerie en se vantant d'avoir "visité" et de "connaitre" tel coin du monde en ayant séjourné quelques jours dans un club exotique pour pigeons voyageurs.

Les vacanciers qui n’ont pas le choix dans l'agenda de leurs congés seront encore nombreux avant le départ à vérifier l'état des routes et les conditions de circulation pour tenter d'échapper aux embouteillages qui se profilent à l'horizon.
En France, bien avant la naissance des GPS particuliers et de la téléphonie mobile,  un des leaders de ces études a vu le jour le 30 juin 1976.
Le gouvernement par l’intermédiaire du ministère des Transports annonce alors  la naissance de Bison Futé. Symbolisé par un indien, ce service est chargé d’améliorer la circulation sur les routes de France lors des grands chassés croisés en prodiguant conseils et prévisions. L’idée de Bison futé naît après les embouteillages monstres de l’été 1975. Un record est alors enregistré le 2 août 1975.Près de 600 kilomètres d’embouteillage et plus de 60 000 véhicules bloqués sont recensés,  notamment sur les axes entre Paris et l’Espagne. A l’époque, la plupart des travailleurs ont un mois complet de congés et prennent la route le même jour.

A l'origine Bison futé est simplement  composé d’une dizaine de personnes chargées de conseiller et d’informer les futurs voyageurs pour organiser au mieux les déplacements. Le succès est immédiat et le résultat sera spectaculaire puisque les congés de l’été 1976 verront les bouchons fondre de plus de 50 %. Depuis le record de bouchons a été de nombreuses fois battu notamment en raison de la densification du parc automobile et il n’est pas rare de voir se cumuler près de 1000 kilomètres de bouchons certains jours de départ sur les parcours autoroutiers français

 

La mascotte du petit indien est choisie en raison de son degré de sympathie immédiate qui, dans l’imaginaire collectif renvoie à l’enfance, à la ruse, au pisteur (itinéraires bis), à la débrouillardise.

Aujourd'hui, bison futé est incontournable et a su s’adapter aux changements de nos habitudes(RTT, Week-end, vacances en décalé…) sur l’ensemble de l’hexagone via l'intermédiaire du Centre National d'Information Routière basé à Rosny sous-bois et de ses 7 centres Régionaux d'Information et de Coordination Routière(CICR), qui informent 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7 en  donnant toutes les informations utiles à la bonne circulation ( trafic, travaux, phénomènes météo, accidents…).

 

Un système de couleurs (verte, orange rouge et noir) donne la tendance des prévisions de circulation. On estime que si 10% des automobilistes suivent les conseils de Bison futé, les bouchons sont réduits de moitié.

 

Bien sûr, bison futé ne l’est pas toujours autant qu’il veut bien le faire croire et ses estimations semblent parfois manquer de clairvoyance car il ne peut pas maîtriser l’impact humain ni celui des nouvelles technologies (GPS, applications dédiées…), ou juger en amont les conséquences de ses conseils qui influenceront ou pas un pourcentage plus ou moins important de voyageurs.

Que vous suiviez ses conseils, votre GPS ou votre bon sens,  je vous souhaite une Bonne route.

https://img.over-blog-kiwi.com/1/54/05/83/20170709/ob_7956f5_bis6.jpg


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JACQUELINE 30/06/2020 19:35

les Français se plaignent toujours...et quand on les voit se plaindre aussi des bouchons...ça m'énerve au plus haut point!!On ne connait pas son bonheur tant que l'on ne connait pas le malheur des autres