Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

En mai, fais ce qui te plait dit le dicton. Pas si sûr. Outre la vie quotidienne bouleversée et certaines libertés limitées par le covid19,  les bons jardiniers avisés, hors d’audacieux et valeureux aventuriers qui ne craignent pas de voir leurs efforts réduits à néant par un retour tardif des gelées se gardent bien de planter et de semer certaines variétés dans leur potager avant que soient passées ces maudites journées des 11,12 et 13 mai, période des saints de glace.

Quels sont-ils ces 3 fameux saints ? Saint-Mamert, Saint Servais et Saint Pancrace  qui comme les 3 mousquetaires sont finalement 4, car comme le prédit la maxime "Mamert, Pancrace, Servais sont les trois Saints de Glace, mais Saint-Urbain les tient tous dans sa main."

 

Comme souvent, l’origine de ces croyances transmises de génération en génération dans les campagnes se perd dans la nuit des temps. Elles sont basées sur les variations de température vers cette époque de l’année. Mais aucune étude concrète de météorologie n’est jamais venue étayer réellement ces « observations » notées par nos ancêtres, même s’il existe des risques de gelée jusqu’à fin mai selon les spécialistes Météo. Vous l’aurez constaté au thermomètre, cette année encore la météo se met au diapason du dicton.

À l’origine, ces 3 saints étaient censés protéger les plantations des gelées tardives du mois de mai. Des fêtes étaient organisées en leur honneur chaque printemps. Mais au fil du temps, constatant les dégâts dans les semis et le peu de résultats de tels soutiens, les paysans finirent par les accuser des préjudices sur les cultures liés à ce refroidissement et depuis, ils portent l’entière responsabilité des frimas du mois de mai sur leurs épaules ailées.

Inutile également de chercher ces 3 saints sur votre almanach, ils ont été remplacés à partir de 1960 par d’autres saints (sainte Estelle, Achille, et Rolande dans l’ordre). L’Église catholique voulant débarrasser définitivement son calendrier de toutes ces vieilles croyances païennes.

Si la tradition est moins vivace elle perdure tout de même, le réchauffement climatique réussira peut-être là où l’église a échoué.

lien vers l'artice de météo France

http://www.meteofrance.fr/actualites/6511621-fraicheur-aux-saints-de-glace

 

 Les saints de glace et leurs adages :

Saint-Mamert (11 Mai) : Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace

Saint Pancrace  (12 Mai) : Saint Pancrace apporte souvent la glace

Saint Servais (13 Mai) : Avant Saint-Servais : point d'été, après Saint-Servais : plus de gelée
ou Quand il pleut à la Saint Servais, pour le blé, signe mauvais.

Saint Urbain (25 Mai) : Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article