Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

À voir les statistiques d 'Overblog qui ne fait pas les  choses à moitié lorsqu'il s'agit de mette des zéros en plus avant la virgule dans ses comptes, vous venez régulièrement lire mes billets atypiques et souvent d'une mauvaise foi assumée, mes coups de gueule passagers intégrés dans une ligne éditoriale chaotique si ce n'est inexistante . Bref, un blog parfois tout simplement foutraque mais avec comme seul mot d'ordre, tenter de se marrer au moins une fois par jour. Mon ego ne se gonfle pas d'orgueil en consultant aujourd'hui ces chiffres(quoique). Pour un asocial assumé, confinement ou déconfinement proportionnel selon les régions et les périodes, je peux finalement me targuer de garder mes lignes de fond hors des sentiers balisés qu'ils soient virtuels ou non quelle que soit la situation, car vous l'avez désormais compris, ce  monde d'après présente d'étranges similitudes avec celui d'avant.

Grâce à de généreuses publicités envahissantes proposées par mon hébergeur, j'aurai pu à minima, quitte à renier quelques principes de base sur l'autel de la réalité économique, et c'est humain, profiter de vos visites nombreuses et régulières pour arrondir mes fins de mois ordinairement difficiles en mettant un peu de beurre dans des épinards souvent fadasses. Mais il faut savoir l'image que l'on veut voir se refléter dans son miroir le matin en se rasant(ou pas). En bon campagnard prévoyant devenu provisoirement urbain par défaut,  je vis au niveau de mes moyens pour n'être dépendant de personne et surtout le moins possible des entités bancaires. J'essaie sur le long terme de ne pas renier des valeurs séculaires et de n'avoir jamais de compte à rendre à personne dans aucun domaine. Pour ce faire,  je m'entraine quotidiennement en maintenant le majeur au garde à vous au cas où. Et pour contourner l'arthrose qui ne tardera pas à envahir mes articulations, j'ai confectionné cette sculpture à implanter devant mon domicile.

Comme pour de nombreux pairs,  graver sur n'importe quel support mes pensées de travers, ici et ailleurs sert de soupape et évite certainement à coup sûr un mal-être ou quelques fastidieuses et dispendieuses visites programmées génétiquement pour certains dans les canapés autrement inconfortables des psy et Cie. Il faut vivre avec son temps, la magie de l’internet reste active en permanence si l'on en use à bon escient.

Merci:))))

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article