Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

Les grandes vacances d’été se profilent mais pandémie oblige,  nombre de nos chères têtes blondes, brunes, rousses sont depuis longtemps déjà libérées des obligations scolaires. Revenons aujourd'hui sur l’origine dans notre pays de cette scolarisation obligatoire et théoriquement laïque et gratuite pour tous.

Le 16 juin 1881 est votée la loi déposée par Jules Ferry qui établit notamment la gratuité de l’école.

 

 

En France, l’année 1881 marque le début d’une série de lois sur l’école primaire qui vont rendre l’enseignement public primaire gratuit pour le plus grand nombre. En 1882, une seconde vague de lois va rendre l’école obligatoire de 6 à 13 ans pour les garçons et les filles et l’enseignement va devenir laïc dans les textes. Dans les écoles publiques, l’instruction civique va normalement remplacer l’instruction religieuse.

Ces lois découlent indirectement de la défaite des armées françaises contre les Prussiens lors de la guerre de 1870. Dans ce conflit, il est clairement apparu que le niveau d’instruction des soldats allemands était bien supérieur à celui des soldats français. Ce constat amène la république française à mieux préparer la future revanche en compensant cet handicap. Le résultat des transformations éducatives passe par une alphabétisation, une évolution culturelle du pays et la formation de citoyens éclairés pour renforcer la démocratie en affaiblissant le poids de l’église dans l’éducation des jeunes français.

Avant l’adoption de ces différentes lois, l’enseignement est majoritairement assuré par l’église, malgré la décision dès 1793 d’une obligation de scolarisation  gratuite pour tous (garçons et filles).Un projet bien vite abandonné face aux réalités de la pression cléricale sur la population. En 1833, la loi Guizot sur l’instruction primaire imposait l’entretien d’une école primaire par commune mais précisait que "l’instruction primaire est privée ou publique".

La prudence est de mise et l’exécution de ces lois se fera au compte-goutte en raison du poids de l’église dans toutes les strates de la société. Il faut attendre 1886 pour une laïcisation totale du personnel enseignant et ce n’est qu’en 1905, avec la loi de séparation de l’église et l’état que ces changements vont prendre toute leur signification à marche forcée parfois.

Ces lois ont pourtant jeté les bases de notre enseignement public actuel si décrié par nos gouvernants  libéraux. Les coups de canif puis de boutoir dans l’éducation comme dans la santé visant à démanteler l’existant de notre système se sont multipliés et confirment malheureusement la mise en place de certains choix plus politiques que nécessaires. Comme si l’éducation, la sécurité et la santé de chacun étaient des marchandises comme les autres.

Petite remarque : La loi Ferry prévoit la vacance des écoles, un jour par semaine, pour permettre aux enfants de suivre un enseignement religieux, hors de l’enceinte scolaire. Voilà pourquoi, petits veinards vous avez eu le jeudi (pour les plus anciens) et/ou le mercredi libérés.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article