Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

Pour toujours parfaire votre culture sans en avoir l'air, nous allons aujourd'hui nous attacher à l'expression: L’argent n’a pas d’odeur.

Environ 70 ans après le début de notre ère,

Vespasien, nouveau souverain de l'empire romain cherche un moyen rapide de renflouer les caisses de l'état vidées par un prédécesseur dispendieux et illuminé du nom de Néron. Depuis la nuit des temps, le moyen le plus radical pour remplir les caisses des états reste de créer de nouvelles taxes.Vespasien n'échappe pas à la règle des gouvernants et en crée un certain nombre. Mais l'une de ces taxes va marquer durablement son règne sous le nom de Chrysargyre . Dans cet impôt qui touche tout le commerce et l'industrie, une taxe est en effet appliquée sur la collecte d'Urine. Cette substance est alors quotidiennement utilisée par les teinturiers pour préparer les tissus avant la coloration et dégraisser les laines.Selon la légende, cette nouvelle taxe vaut une certain nombre de railleries au nouvel empereur mais devant les rentrées conséquentes d'argent, il aurait alors déclaré« pecunia non olet », que l'on peut traduire par« l’argent n’a pas d’odeur ». Comme souvent , des variantes à cette expression fleurissent. L'une d'elles faisant toujours référence à Vespasien fait référence aux toilettes publiques ( les fameuses Vespasiennes) que l'empereur aurait rendues payantes. Critiqué par son fils sur les odeurs nauséabondes engendrées par ces toilettes publiques, Vespasien aurait  rétorqué sa fameuse phrase.

(à vous de voir, c'est comme vous le sentez:))

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JACQUELINE 27/06/2020 20:05

Les toilettes publiques ce n'était pas un vain mot!!!!