Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

Je sais qu'en France ce lundi 11 mai 2020, beaucoup n'auront en tête que la seule information importante du jour, les joies et écueils du début du déconfinement pour une majorité de régions et la reprise du travail pour nombre d'entre nous, mais comme je ne suis spécialiste de rien mais plutôt intéressé par tout, je laisse le soin aux zélés chroniqueurs de faire le buzz habituel et la commedia dell'arte sur le sujet pour justifier leurs salaires mirobolants. Á contre-courant et à l'opposé des informations anxiogènes distillées à longueur de journée, j'ai relevé au hasard de mes pérégrinations du Week-end cette phrase de Bob Marley:

« Les vrais amis sont comme des étoiles, vous ne pouvez les reconnaître que lorsqu'il fait sombre autour de vous ». Cette citation tombe à propos puisque je comptais faire une rubrique pour le 39éme anniversaire de son décès survenu le lundi 11 mai 1981.

La veille de ce funeste anniversaire, la gauche avait pris le pouvoir en France avec l’élection au second tour des présidentielles de son représentant François Mitterrand. Ok, Mitterrand un gauchiste ? Lorsque l’on connait un peu son histoire de France et le déroulé de son parcours personnel et politique? Avec le recul et ce(ceux) que l’on a connu depuis à la tête de l’état, socialement le bilan de ses quinquennats plaide peut-être en sa faveur tous comptes faits. Ceci est justement une autre histoire que vous pouvez retrouver ici.

 

Bob Marley, l’un des artistes dont les disques sont les plus vendus au monde,  alias Robert Nesta Marley est né le 6 février 1945 en Jamaïque d'un père blanc et d'une mère noire. Son adolescence se passe dans un ghetto près de Kingston. C'est à cette époque qu'il rencontre Peter Tosh et Bunny Wailer. Rejoints par Junior Braithwaite au début des années 60(1963), ils formeront le groupe the Wailers. Ils écrivent et enregistrent plusieurs titres de Ska, du rhythm and blues, de la soul, du gospel et plus tard du rocksdeaty, notamment pour Johnny Cash rencontré lors d'un séjour aux USA. Bob Marley ne viendra au reggae qu'à la fin des années 60, mais sans grand succès au début. Il faudra attendre le milieu des années 70 pour la consécration mondiale. Entre-temps Peter Tosh et Bunny Wailer ont quitté le groupe, mais Bob Marley gardera toujours le nom de Wailers pour ses accompagnateurs. En 1976, il est victime d’un attentat quelques jours avant un concert. Touché à l'épaule, Bob Marley donne son concert tout de même puis choisit l’exil à Londres durant 18 mois pour fuir la violence endémique de Kingston et de la Jamaïque. Cet épisode tragique fera une chanson Ambush in the night, une embuscade dans la nuit.

 

Grand amateur de football, Bob Marley se blesse à l'orteil pendant un match en France et lors des analyses effectuées, un cancer de la peau est diagnostiqué, mais en pleine tournée européenne, il refuse de faire pratiquer l'amputation de l'orteil conseillée par les médecins. Il multiplie ensuite les concerts et les succès à travers le monde. Après un malaise en 1980 durant un concert à Central Parc, les examens montrent plusieurs tumeurs au cerveau, aux poumons et à l'estomac. Bob Marley donne un dernier concert à Pittsburgh et le reste de sa tournée mondiale est annulée. Durant son transfert vers la Jamaïque, Bob Marley décède à 36 ans lors l’escale à Miami le 11 mai 1981. Le 20 mai en Jamaïque est déclaré jour de deuil national.

 

Si nul n'est prophète en son pays, Bob Marley l'est devenu universellement. Il a fait découvrir le reggae au monde entier et a certainement influencé de nombreux courants musicaux. Objet d'un véritable culte après sa mort et au-delà de sa dimension musicale, ses chansons sont aussi d'ordres spirituels et sociaux. Grand consommateur de Ganja (chanvre) délivrant un message d'amour et de paix, Bob Marley est également devenu un symbole de contestation et le porte-parole de nombreux opprimés.

 

Un album intitulé Legend regroupe les titres les plus connus de Bob Marley: One love, I shot the sheriff, no woman nocry,exodus, get up stand up.......

 

La musique peut rendre les hommes libres.

https://www.youtube.com/user/bobmarley/playlists

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article