Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

 Confinement : le sens de la vie et chercher un sens à sa vie sans se renier.

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés (La fontaine, les animaux malades de la peste)

 Avant-hier, vos grands- parents dans leur grande majorité avant de retourner leur veste au bon moment encensaient jusqu’à la dernière limite Pétain le sauveur de leurs petits quotidiens misérables qui leur permettait de s’en mettre plein les fouilles grâce au marché noir et/ou aux dénonciations de leurs voisins à la kommandantur , vos parents après eux s’empressaient durant le mois de mai 1968 de courir mettre à l’abri en Suisse ce pécule si durement acquis durant les périodes troubles de la seconde guerre mondiale.

Hier encore promis, juré, vous étiez tous Charlie pour toujours et le monde de demain ne serait jamais plus celui d’hier.

Aujourd’hui avant et pendant le confinement, en écoutant les infos anxiogènes distillées par  Beauf FM et Cie , vous avez presque étripé votre voisin, votre frère pour subtiliser le dernier rouleau de papier toilettes avant de dévaliser les rayons farine, pâtes et riz de tous les hypermarchés environnants puis vous avez mis le cap sur vos résidences secondaires ou tertiaires pour contaminer les quelques territoires encore épargnés par ce nouveau virus.Après les avoir largement conspués lors de leurs manifestations pour le maintien d’un service public de santé autrefois si envié au-delà de nos frontières, vous applaudissez bien protégés derrière les balustrades de vos balcons bunker chaque soir à 20 heures vos nouveaux héros en blouses blanches qui se battent à mains nues contre ce tueur invisible et mal identifié. Comme toujours pour tous vos semblables, pour vous dédouaner quelque peu et prouver à postériori votre engagement et votre action dans cette terrible guerre qui s'est engagée. Tant qu'une part de l’humanité sera égale à elle-même repliée sur ses plus bas instincts, le monde du jour d'après sera hélas malheureusement toujours celui d'hier et des jours plus anciens. Depuis que le monde est monde, l'histoire de l'homme fourmille indéfiniment de ces exemples.

Continuez ainsi à vivre égocentrés sur vos petits nombrils, vous finirez certainement riches et centenaires à ce rythme  mais demain, comment ferez-vous face à vous-même et votre conscience devant votre miroir pour assurer chaque matin ces petites bassesses ou lorsque vos enfants/ petits enfants vous questionneront ?

Pour vous tous et vos minables affidés, sachez juste que je vous hais viscéralement et que je n'ai malheureusement, hormis un engagement quotidien sans faille pour le bien commun, qu'une seule réponse à vous donner:

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article