Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pol

14 juin 1928 naissance de Che Guevara.

 

Che Guevara est né le 14 juin 1928 à Rosario en Argentine. Son vrai nom est Ernesto Rafael Guevara de la Serna. Il est issu d’une famille relativement aisée. Depuis sa plus tendre enfance, Ernesto souffre d’un asthme chronique très important et ses nombreux problèmes de santé vont obliger la famille à déménager plusieurs fois. Après le décès de sa grand-mère à laquelle il est très attaché, le futur Che décide de se tourner vers la médecine. Pendant ses études, il va effectuer un périple dans toute l’Amérique latine qui va le confronter à l’extrême pauvreté des populations. Ce voyage, ainsi que son séjour au Guatemala pour étudier les réformes sociales progressistes mises en place par le président Arbenz, va l’amener à la conclusion que les inégalités ne peuvent être changées sans la révolution.

C’est dans cet état d’esprit qu’il fait connaissance et rejoint en 1956 au Mexique le groupe paramilitaire d’exilés cubains formé par Fidel Castro, le mouvement du 26 juillet.

En 1959, après une tentative de débarquement échouée et plus de 2 ans de guérilla, Fidel et ses camarades vont prendre le pouvoir sur l’île de Cuba en renversant le dictateur Batista soutenu par les États-Unis.

Che Guevara est nommé citoyen cubain pour services rendus puis il occupe ensuite plusieurs postes importants dans le gouvernement cubain. Après son échec dans la tentative d’industrialisation du pays et des désaccords de plus en plus marqués avec Castro, le Che quitte Cuba en 1965 avec l’intention d’étendre la révolution dans le monde, au Congo tout d’abord, mais sans succès.

Son choix se porte alors sur la Bolivie. C’est là, dans le village de « La Higuera », abandonné de tous ses anciens alliés qu’il sera capturé et abattu en octobre 1967 par une armée bolivienne formée par la CIA. L’armée Bolivienne, comme dans bon nombre de pays dictatoriaux en Amérique du Sud restait sous la direction de la CIA et de la volonté du pouvoir américain, préférant ces dictateurs sanguinaires à une possibilité de révolution populaire ouvrant la voie à l’émergence d’un pouvoir communiste.

Hypocrite et oubliant leurs dissensions passées, Fidel Castro rendra hommage au Che Guevara le 18 octobre 1967 sur la place de la Révolution : ‘ Tu as disparu physiquement, mais ton image et tes idéaux restent et resteront présents en nous, parce que ceux-là ils ne pourront jamais les tuer avec des balles ‘

Après sa mort, Che Guevara devient le héros idéal des mouvements révolutionnaires marxistes du monde entier. Comme toujours, des informations contradictoire circulent  sur son compte, bien relayées par tous les réactionnaires que ce pauvre monde peut compter. Mais, malgré son implication présumée mais jamais étayée dans des exécutions, tortures, commises au nom de la révolution dans les prisons et les camps politiques à Cuba qui entachent quelque peu le mythe officiel, le symbole reste intact plus de cinquante après son assassinat, et le Che reste la figure de proue des progressistes du monde entier.

Le surnom de Che (Tché) lui a été donné, car il utilisait souvent cette expression familière sud-américaine « Che » que l’on peut traduire en français par « hé ! toi »

Hasta la victoria siempre companeros*
jusqu'à la victoire finale camarades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mimi 08/06/2018 09:16

Je préfère garder en mémoire le combat contre les inégalités sociales de ce personnage légendaire. Un trublion qui ne voulait pas entrer dans le moule et qui ne recherchait ni la gloire, ni le pouvoir.